Mamans DID

Grossesse et maternité des femmes diabétiques
 
AccueilAccueil  FAQFAQ  RechercherRechercher  S'enregistrerS'enregistrer  MembresMembres  GroupesGroupes  ConnexionConnexion  

Partagez | 
 

 Allaitement et risque de développement d'un DID

Aller en bas 
AuteurMessage
kao

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 42
Localisation : drôme
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Allaitement et risque de développement d'un DID   Mar 1 Aoû - 23:11

Pour poursuivre un post qui commençait à virer hors-sujet, voici pourquoi je suis devenue une pasionaria de l'allaitement maternel :
les articles cités ici sont issus de la littérature internationale et compilés dans une base de données qui s'appelle birthworks, à l'institut de santé primale fondée par Michel Odent (la santé primale est un concept qui recouvre l'influence sur la santé d'un individu durant sa vie entière les éléments qui se sont produits entre la conception et la fin de la première année de la vie) :
http://www.birthworks.org/primalhealth/databank.phtml?study=14
http://www.birthworks.org/primalhealth/databank.phtml?study=15
http://www.birthworks.org/primalhealth/databank.phtml?study=16

Ce sont des abstracts d'articles assez anciens.
Plus récemment
http://care.diabetesjournals.org/cgi/content/abstract/17/1/13?ijkey=dc963d81910b7a8257dc2e471ca872aa1546434e&keytype2=tf_ipsecsha

Bon, au fur et à mesure des ces indigestes lectures, il semblerait que soit acquis que l'allaitement maternel (au moins 4 mois sans introduction de PLV) soit un facteur protecteur contre le DID), une durée de 7 à 8 mois en allaitement exclusif est même recommandée
chez une femme non DID.
Actuellement la communauté scientifique semble se pencher sur le risque de devenir DID lorsqu'on boit le lait d'une femme DID...
On soupçonnerait notre lait d'augmenter le risque d'intolérance au glucose et de surpoids à l'âge adulte chez nos bébés...

D'après ce que j'ai lu, rien n'est encore très clair:
http://care.diabetesjournals.org/cgi/content/full/28/11/2809
Mais si celà s'averrait vrai, j'en voudrais encore plus à ma mère qui non contente de ne pas m'avoir protégée, ne me donne pas les moyens de protéger mes enfants de cette p...de maladie...
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle
Admin
avatar

Nombre de messages : 562
Age : 45
Localisation : La ruche parisienne
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Mer 2 Aoû - 11:26

kao a écrit:

Bon, au fur et à mesure des ces indigestes lectures, il semblerait que soit acquis que l'allaitement maternel (au moins 4 mois sans introduction de PLV) soit un facteur protecteur contre le DID), une durée de 7 à 8 mois en allaitement exclusif est même recommandée
chez une femme non DID.
Actuellement la communauté scientifique semble se pencher sur le risque de devenir DID lorsqu'on boit le lait d'une femme DID...
On soupçonnerait notre lait d'augmenter le risque d'intolérance au glucose et de surpoids à l'âge adulte chez nos bébés...

C'est en substance les aberrations auxquelles nous avons abouti en faisant des recherches sur Doc avec Cali. Il me semble que certains points ne nécessitent pas d'être discutés : il est évident à tout le monde, par instinct, que le lait maternel est le meilleur pour un enfant, toujours là, toujours à bonne température, plein de bonnes choses que n'auront jamais les laits maternisés, parce que trop complexes à reproduire. A cela, l'éveil, les relations parent-enfant qui se développent et qui peuvent apporter beaucoup.


En dépit de cette évidence, je crois qu'allaiter son enfant est un choix et chaque femme doit agir en adéquation avec son intuition.
Depuis quelques décennies que l’allaitement maternel est revenu à la mode en Occident, de nombreuses publications évaluent la possibilité que ce mode d’allaitement puisse protéger les nourrissons à court ou à long terme contre des maladies ou des dysfonctionnements de l’organisme.

Sans entrer dans le débat du choix de l’allaitement, on remarque que des mères diabétiques DID se posent cette question : « par l’allaitement maternel, est-ce que je protège mon enfant de cette maladie ? ».

Ce questionnement vient de la parution de publications telles que celles de la Leche League (présente maintenant dans les Salons du Bébé), noir sur blanc, ou du célèbre livre de Marie Thirion.
Autre source :

Déclaration de politique de l’Académie américaine de pédiatrie sur l’allaitement et l’utilisation du lait humain (RE9729)

« Les recherches épidémiologiques montrent que le lait humain et l’allaitement... induisent une baisse significative de la prévalence de nombreuses maladies aiguës et chroniques. Les études effectuées aux Etats-Unis, au Canada, en Europe et dans les autres pays occidentaux, au sein de populations de milieu socio-économique le plus souvent moyen, ont nettement démontré que l’alimentation par le lait humain diminue l’incidence et/ou la sévérité des diarrhées, des infections respiratoires basses, des otites, des septicémies, des méningites bactériennes, du botulisme, des infections urinaires et de l’entérocolite ulcéronécrosante.
De nombreuses études suggèrent que le lait humain puisse protéger vis-à-vis de la mort subite du nourrisson, du diabète insulino-dépendant, de la maladie de Crohn, de la recto-colite hémorragique, du lymphome, des pathologies allergiques et de diverses autres pathologies digestives chroniques. Il semble aussi que l’allaitement permette un meilleur développement cognitif. »


Autre perspective de recherche :

Le problème pourrait également venir du lait de vache et d’une réaction des intestins, trop perméables, qui créeraient des anti-corps pour se défendre, malheureusement aussi dirigés contre les cellules du pancréas. La relation entre les maladies coeliaques et le diabète viendrait de là.


Rien avant 2012

Enfin, voici une publication du Haut comité médical de sécurité sur l'allaitement maternel et ses bénéfices sur la santé de la mère et de l'enfant. Elle résume bien les connaissances actuelles, qui sont aussi celles que m'a livrées la diabéto que je fréquente à la Pitié Salpétrière, sans avoir lu cette étude :

http://www.sante.gouv.fr/htm/pointsur/nutrition/allaitement.pdf


En résumé :

[Pour la population générale, l’augmentation du risque de diabète associée à l’absence ou à la brièveté de l’allaitement maternel paraît faible, et ne justifie pas de recommandation systématique.

L’effet protecteur de l’allaitement maternel dans la prévention du diabète de type 1 reste l’objet de débat dans la mesure où cette hypothèse découle :
a) d’arguments épidémiologiques
b) de l’étude de modèles animaux plus ou moins éloignés du diabète de type 1 humain, alors que l’on reste dans l’incertitude quant aux mécanismes éventuels impliqués dans cet effet.

Cet effet protecteur, s’il existe, a d’autant plus de chances de s’exercer qu’il s’agit d’enfants ayant eu un très fort risque génétique de diabète, par leur appartenance à un groupe HLA à haut risque.
Il paraît donc raisonnable de recommander, comme l’a fait dès 1994 l’AAP, l’allaitement maternel pour les fratries comprenant déjà un enfant diabétique de type 1. Cette recommandation devra être réévaluée lorsque seront connus les résultats de l’étude internationale d’intervention TRIGR en 2012. ]


La relation entre diabète insulino-dépendant et allaitement au lait de vache n’est pas prouvée à l’heure actuelle, pas plus que la protection du lait maternel contre le développement du diabète de type 1. Il faut attendre la fin de l’enquête en 2012 pour comprendre les enjeux et peut-être établir un lien.


Désolée, c'était un peu long...





Ce qui me paraît important, c'est de laisser le choix aux femmes.
Chez certaines, c'est une impossibilité d'allaiter (histoire familiale, problèmes physiques, acceptation du corps...) et chez d'autres, la volonté d'allaiter coûte que coûte aboutit à transmettre un stress, à une frustration énorme si ça ne fonctionne pas.
Enfin, dans le recherche de la relation allaitement et DID, il y a sa propre acceptation de la maladie et la recherche des causes, par peur de transmettre et aussi par réaction vis à vis de ses parents. Et je crois que c'est dommageable pour tout le monde.

_________________
DID sous injections Humalog-Lantus.
Heureuse maman de Louis depuis le 17 août 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamans-did.forumzen.com
kao

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 42
Localisation : drôme
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Mer 2 Aoû - 13:08

Citation :
Enfin, dans le recherche de la relation allaitement et DID, il y a sa propre acceptation de la maladie et la recherche des causes, par peur de transmettre et aussi par réaction vis à vis de ses parents. Et je crois que c'est dommageable pour tout le monde.
C'est vrai...Mais c'est vrai aussi que j'en veux encore terriblement à ma mère de ne pas m'avoir allaitée par "caprice" (c'est le mot, c'est notre histoire), d'avoir sur le conseil de l'abruti de pédiatre qui sévissait à l'époque mis des farines et de la viande hachée dans mon bib à 2 mois.
Personne (sauf vous ) ne sait le prix à payer pour ces conneries aujourd'hui...

Loin de moi sinon de vouloir jeter à pierre aux mères qui ne veulent pas allaiter, si elles le font en connaissance de cause et avec leur histoire. En revanche, celles qui veulent à tout prix allaiter et ny parviennent pas sont malheureusement des femmes trop souvent mal conseillées, mal aidées et qui se découragent. Sans même parler des bénéfices pour la santé des bébés de l'allaitement, c'est un tel bonheur de faire téter son bébé que ça me hérisse de voir comme on le sabote facilement, comme on en prive des mères et des bébés avec des conseils débiles ou des remarques qui sapent le moral.
On se trouve souvent très fragile après avoir accouché, on a beaucoup de bouleversements physiques et psychiques, vraiment c'est très facile de casser la confiance qu'une jeune mère peut avoir dans la manière de s'occuper de son bébé...Les soignants y excellent (pas tous heureusement), les belles-mères aussi.
Le meilleur remède contre ça est de s'informer pour pouvoir faire ce qu'on veut comme on l'entend.

Quel est l'avis de ta diabéto sur le lait des femmes did ?
(je crois que la mienne, mon ex, plutôt, ne m'a jamais rien dit dessus...)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle
Admin
avatar

Nombre de messages : 562
Age : 45
Localisation : La ruche parisienne
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Mer 2 Aoû - 13:25

Je comprends ; dans notre histoire familiale, si ma mère avoue avoir été une mauvaise mère (elle a surtout écouté de mauvais conseils et elle était très jeune et se sentait impuissante à tout gérer), elle m'a bien allaitée et je ne peux rien lui reprocher dans ce domaine, pas plus, je pense que pour les éventuels gènes que j'aurais développés, ça, elle n'en est pas responsable


C'est pourquoi je cherche à reconnaître les bienfaits de l'allaitement maternel pour mes descendants et pas mes ascendants Cela dit, ce que tu as déniché à propos des dangers de l'allaitement des mamans DID vis à vis de leur progéniture est assez effrayant ! Y a plus qu'à nous culpabiliser, c'est déjà tellement facile, il y a assez de prises !!!


La diabéto m'a tenu le même langage que le dossier que j'ai posté plus haut. Notre lait de DID est aussi bon qu'un autre ; l'allaitement maternel est certainement meilleur, mais il ne prémunit pas contre tout et il ne faut pas s'acharner ; enfin, la piste des anticorps contre le lait de vache, ce qui m'intéresse car j'étais une buveuse de lait impénitente (grands-parents fermiers en face de chez nous et père travaillant dans une usine au contact de produits chimiques et recevant 1L de lait gratuit par jour).


J'ajoute, parce que ça m'a fait rire et que je crois que certaines d'entre nous qui viennent d'une fratrie connaissent la même histoire, que cette diabéto a allaité son troisième enfant après avoir abandonné pour les deux autres... et que c'est celui qui a été le plus malade enfant.


je suis tout à fait d'accord en ce qui concerne le laisser-aller médical en maternité concernant l'allaitement ; la leche league a le mérite d'exister et de former une communauté, de permettre de récupérer des allaitements qui ont mal commencé, j'y crois !!


mais je n'allaiterai peut-être pas 21 mois !

_________________
DID sous injections Humalog-Lantus.
Heureuse maman de Louis depuis le 17 août 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamans-did.forumzen.com
kao

avatar

Nombre de messages : 212
Age : 42
Localisation : drôme
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Mer 2 Aoû - 14:11

Tu feras comme tu le sentiras...
(je voulais au départ allaiter 6 mois... )
Ce que j'ai déniché, ce sont des trucs qui ressemblent surtout à des questionnements, les articles à partir desquels ont été rédigés ces questionnements n'étaient pas disponibles gratuitement en ligne (et moi pas disposée à les acheter ). Beaucoup d'études qui sortent ne sont pas forcement bien faites, il existe souvent de nombreux biais...Il faut plusieurs études convergentes pour qu'un fait soit confirmé officiellement.
Je pense qu'il ne faut pas que ces débuts de pseudo études (dont on ne sais même pas qui les finance, hein, ça compte aussi) influence tes choix, quels qu'ils soient....
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle
Admin
avatar

Nombre de messages : 562
Age : 45
Localisation : La ruche parisienne
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Mer 2 Aoû - 21:03

kao a écrit:

Je pense qu'il ne faut pas que ces débuts de pseudo études (dont on ne sais même pas qui les finance, hein, ça compte aussi) influence tes choix, quels qu'ils soient....

D'ailleurs, c'est drôle, en cherchant sur l'allaitement, j'ai trouvé une étude Danone, mais oui... et je me disais, aïe, un financement Danone, je vois ce que ça peut recouvrir, c'est comme une étude Nestlé, très prometteur et qui en dit long sur leurs motivations bienfaitrices... Et curieusement, l'étude aussi bien que les conclusions, étaient les mêmes que celles du ministère de la santé... bizarre.

(mon amie la plus proche à avoir accouché disait aussi 6 mois - comme moi - et elle en est à 19 mois... , c'est l'un de ses leitmotiv ... )

_________________
DID sous injections Humalog-Lantus.
Heureuse maman de Louis depuis le 17 août 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamans-did.forumzen.com
Leelette

avatar

Nombre de messages : 29
Age : 40
Localisation : pas loin de Paris
Date d'inscription : 01/08/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Mar 12 Sep - 8:40

kao a écrit:
Actuellement la communauté scientifique semble se pencher sur le risque de devenir DID lorsqu'on boit le lait d'une femme DID...
On soupçonnerait notre lait d'augmenter le risque d'intolérance au glucose et de surpoids à l'âge adulte chez nos bébés...

D'après ce que j'ai lu, rien n'est encore très clair:
http://care.diabetesjournals.org/cgi/content/full/28/11/2809
Mais si celà s'averrait vrai, j'en voudrais encore plus à ma mère qui non contente de ne pas m'avoir protégée, ne me donne pas les moyens de protéger mes enfants de cette p...de maladie...

Bonjour,

Je n'ai pas lu ces publications, j'en suis restée à l'effet peut être protecteur de l'allaitement. Le lait d'une mamaman diabétique de type 1 augmenterait le risque de diabète de type 2 c'est ça ? Bon, et bien à choisir, si je peux, j'allaiterai qd même (pour tous les autres avantages aussi).Interessant tout ça
Ma mère a tenté de m'allaiter mais comme au bout de 24h je réveillais toute la clinique avec mes hurlement de bébé affamé et bien on m'a collé un bib. Je ne lui en veux pas du tout par contre j'en veux à toutes ces équipes qui disent des bétises ou qui ne prennent pas le temps avec les femmes qui veulent allaiter leur bébé.

Leelette
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Violaine



Nombre de messages : 33
Age : 48
Localisation : Lutèce
Date d'inscription : 15/08/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Sam 16 Sep - 1:11

Isabelle a écrit:
(mon amie la plus proche à avoir accouché disait aussi 6 mois - comme moi - et elle en est à 19 mois... , c'est l'un de ses leitmotiv ... )
Si c'est moi, ça fait 21 mois et ça va encore continuer un bon moment vue la motivation du petit... mais c'est ptet une autre ?
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Isabelle
Admin
avatar

Nombre de messages : 562
Age : 45
Localisation : La ruche parisienne
Date d'inscription : 19/07/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Dim 17 Sep - 0:04

Violaine a écrit:
Isabelle a écrit:
(mon amie la plus proche à avoir accouché disait aussi 6 mois - comme moi - et elle en est à 19 mois... , c'est l'un de ses leitmotiv ... )
Si c'est moi, ça fait 21 mois et ça va encore continuer un bon moment vue la motivation du petit... mais c'est ptet une autre ?

vi vi, c'était toi

_________________
DID sous injections Humalog-Lantus.
Heureuse maman de Louis depuis le 17 août 2006.
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur http://mamans-did.forumzen.com
Nanou88

avatar

Nombre de messages : 13
Age : 47
Localisation : Vosges
Date d'inscription : 16/08/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Sam 14 Oct - 20:06

Donc si je comprends bien on a le risque de refiler le DID en allaitant nos petits loups???

Mais alors, ma mère nous a allaite tous les 4 (j'ai 2 soeurs et 1 frère) mais je suis la seule DID!!!!!!! Pourquoi??? Son lait était à priori le même!!!
Je n'y comprends rien!!!
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Magali
Admin
avatar

Nombre de messages : 501
Age : 42
Localisation : Besançon
Date d'inscription : 24/07/2006

MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   Sam 14 Oct - 20:25

Nanou88 a écrit:
Donc si je comprends bien on a le risque de refiler le DID en allaitant nos petits loups???

Mais alors, ma mère nous a allaite tous les 4 (j'ai 2 soeurs et 1 frère) mais je suis la seule DID!!!!!!! Pourquoi??? Son lait était à priori le même!!!
Je n'y comprends rien!!!

Non, non ce sont de simples hypothèses ... on peut lire qu'une maman did allaitante peut protéger son petit contre le did ou bien le contraire ... bref, selon moi, rien de 'prouvé', allaiter est bon pour bébé, on le sait, de là à ce qu'il y a ait un rapport avec le did . Moi, je suis la seule de la fratrie que ma mère ait allaité et le did est tombé sur moi !

_________________
On a tous un idéal mais la vie c'est autre chose ...
DID depuis l'âge de 17 ans (humalog-levemir)
Maman comblée de Romin (4 ans), Rémi (3 ans) et Erik (5 mois)
Revenir en haut Aller en bas
Voir le profil de l'utilisateur
Contenu sponsorisé




MessageSujet: Re: Allaitement et risque de développement d'un DID   

Revenir en haut Aller en bas
 
Allaitement et risque de développement d'un DID
Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» Vaccin DTP et allaitement
» Sushi et allaitement...
» bébé allaité,régurgitation,risque de d'étouffement...
» Betadine et allaitement
» Allaitement, attachement et développement du bébé

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Mamans DID :: Vos signets web et vos lectures :: Le diabète expliqué : sites, revues médicales, cours de CHU, associations-
Sauter vers: